AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une arrivée imprévue (PV Whisper)

Aller en bas 
AuteurMessage
William D. Fletcher

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 24
Localisation : Somewhere ... Over the rainbow !

Who Are you
Ami(s):
Ennemi(s):
Amour :

MessageSujet: Une arrivée imprévue (PV Whisper)   Sam 25 Fév - 13:48

Une arrivée imprévue
« ft. William Black & Whisper Malefoy »


Nous sommes en septembre 1996. Les écoles partout dans le monde ouvrent enfin leurs portes. Les enfants ravis de retrouvé leurs amis courent afin de les enlacer. Tout comme les moldus, les sorciers se rassemblent tous à la gare afin de retourner à cette fameuse école que l'on appelle Poudlard. Bien des nouveaux tremblent à l'idée de quitter leur famille pour entamer leur première année dans une école aussi grande qu'est Poudlard.

Le voyage en train est long, mais bien des élèves y retrouvent ou se font des amis. Tous se regroupent maintenant à l'entrée de cette grande école tant parlée. On leur demande de se rendre gentiment à la grande salle où leur maison leur seront désignée. Tout ceux ayant déjà eu leur maison sont assis à leur table habituelle et applaudisse les nouveaux afin qu'ils se sentent chez eux. Maintenant assis à leur table, les élèves se préparent enfin à manger le festin de la bienvenue.

Dehors, dans une forêt que l'on dit interdite, se retrouve un jeune adolescent de 16 ans accompagné d'une femme dans la quarantaine. Ils discutent et cette femme tente aussi bien que de mal de convaincre l'adolescent que cette école sera bien pour lui. Malgré cela, il refuse de bouger.

- Désolé, je ne suis pas prêt d'y aller ... Si jamais on ne veut pas me laisser entrer parce que je suis un Black ?

La femme croisa les bras et hocha la tête négativement.

- Tu vas y aller, que tu le veuille ou non ! Moi et ton maître avons fait ce que nous pouvions pour t'aider, mais tu commence à vieillir et bientôt, tu ne pourras plus entrer dans cette école. Tu vas le regretter, crois moi !

William refusa toujours.

- Écoute mon chou, il y a un homme dans cette école, Severus Rogue. Il te connait très bien. Tu sauras le reconnaître. Si tu as besoin d'aide, tu n'as qu'à aller le voir. Il m'a promis de prendre soin de toi. De te protéger !

- Peut-être, mais ... j'ai peur tu vois !

- Tu es seulement timide. Vas-y avant que je n'utilise les grands moyens !


William éclata de rire ne croyant pas sa mère. Celle-ci haussa les épaules et sortit sa baguette avant de la pointer sur le jeune homme.

- Je t'aurai prévenue. N'oublie pas, si quelqu'un te demande ton nom, répond lui, William Fletcher.

Bellatrix jeta un sort à William. Un sort de torture connu par bien des sorciers. Le jeune homme se plia en deux et s'écroula au sol, gémissent de douleur. La mangmort disparue dans un gros nuage de fumée noire. Laissé seul, William trouva un moyen de se lever malgré la douleur intense qui parcourait son corps tel un choc électrique. Alors qu'il sortait de cette forêt sombre et lugubre, deux hommes le virent et coururent vers lui. William s'écroula sur le sol, faisant semblant de souffrir intensément. Les deux hommes le prirent et le leva brusquement.

- Qui êtes vous ? dit l'un d'eux.

- Je suis William B ... Fletcher. William Fletcher.

- Eh bien, M. Fletcher, vous venez avec nous.


Alors que tous les élèves mangeaient et s'amusaient, les portes imposantes de la grande salle s'ouvrirent brusquement laissant entrer les deux hommes qui tenaient William par les bras. Le jeune homme, en se faisant pousser jusqu'à l'avant, regardait autour de lui. La timidité l'avait envahi, car tous les regards étaient sur lui. On pouvait même entendre des chuchotements briser le silence. alors qu'il regardait les élèves, son regard accrocha une demoiselle assise à une table qui semblait surprise en le voyant. Pourtant, ils ne se connaissaient pas. Elle avait de long cheveux blond et de beaux grands yeux noisettes. William sentit ses joues en feu. Il détourna donc rapidement son regard. À l'avant, les deux hommes lâchèrent William qui celui-ci les regarda froidement. Un vieil homme se leva et s'avança doucement.

- Merci messieurs. Qui es-tu jeune homme ?

- Je m'appelle William Bl ...


William s'arrêta et regarda autour de lui. Les chuchotements avaient cessé. William reposa son regard sur le vieillard.

- Fletcher. William Fletcher. J'ai 16 ans.

- Bien. Que fais-tu ici, Fletcher ?


Avant même que William ne pu répondre à sa question, un homme en noir se leva à son tour afin d'intervenir.

- Excusez moi, monsieur le directeur, mais je crois bien que ce jeune homme est un sorcier un peu perdu. Pourquoi ne lui désignons pas une maison afin qu'il puisse rester avec nous ?

- En effet, Severus. En effet ... Mais dans quelle maison irais-tu ?

- Serpentard, monsieur. Regardez comment il est vêtu. Il est digne d'un vert et argent.


- Bien vu, Rogue. Eh bien, monsieur Fletcher, aller rejoindre les autres serpentards afin de manger ce festin. Bienvenue à Poudlard.

Des applaudissements retentirent dans la grande salle et même des cris de joie. Alors que William s'avançait vers la table des serpentards, un blondinet se leva et l'appela.

- Hey Fletcher ! Par ici !

William alla donc s'asseoir à ses côtés. En face de lui se trouvait la jeune femme blonde de tout à l'heure. William n'osait pas trop la regarder. Il posa donc son regard azur vers le blondinet.

- Bienvenue à Poudlard ! Moi c'est Drago Malefoy et voici ma petite soeur, Whisper Malefoy. Elle est en même année que toi.

William la regarda du coin de l'oeil.

- Enchanté ... dit-il d'un ton de voix peu audible.

- Si tu veux, après ce repas, je peux te montrer les alentours !

- D'accord ... Merci !


- Aussi, je dois te dire avec qui tu ne dois pas parler, si tu veux rester digne d'être un Serpentard.

William pu entendre un soupire de la part de la jeune femme.

- Harry Potter et sa bande de nulle est à éviter. Lui, Hermione Granger et Ron Weasley. Parlant des Weasley. Ginny Weasley, parle lui pas. Elle est folle ! Et ces deux jumeaux, Fred et Goerge, ils sont stupides ! Ne leur parle surt ...

Avant même que Drago ne puisse terminer sa phrase, Whisper le coupa, insulté, comme si elle voulait protéger ces gens dit idiots par le blondinet. William trouva le courage de la regarder droit dans les yeux.

_________________

It's when you see your dark side in your reflection that you understand your sorrow ...
Revenir en haut Aller en bas
Whisper Malefoy

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 27
Localisation : Pas loins de la mort elle même

Who Are you
Ami(s):
Ennemi(s):
Amour :

MessageSujet: Re: Une arrivée imprévue (PV Whisper)   Dim 26 Fév - 12:22

Hors Rp : Excusez moi d'avoir d'avance d'avoir fait jouer le rôle de Fred Weasley, mais j'avais besoin de ce dernier pour créer mon impro sur ce rpg ^^"

Cette nouvelle année allait se montrait prometteuse pour cette jeune fille âgée de quinze ans, qui tournait en rond dans sa chambre au deuxième étage du manoir de ses parents en attendant que l'un d'eux daigne venir afin de la faire sortir de sa prison doré.

Pourquoi ne pas sortir tout de suite et profiter de ses derniers instant avec ses parents avant de partir ? Pour la simple et bonne raison qu'elle attendait une personne en particulier pour rejoindre les autres élèves dans la gare de King Cross ; son frère.

Eh oui, Whisper, était la fille de Lucius et Narcissa Malefoy ainsi que la petite sœur de Drago. Ce dernier ne revenait seulement d'aujourd'hui des vacances qu'il avait passer auprès de son ami Blaise. D'ailleurs il n'allait pas tarder à arriver d'après le parchemin qu'il avait fait parvenir par son Grand Duc.

Quelques secondes après une onde de joie se fit percepter au quelques secondes après, faisant s'emballer le coeur de la jeune fille , son frère était de retour

Il lui fallut néanmoins attendre dix bonnes minutes avant que Narcissa, sa mère, ne vienne la chercher, lui signalant par un simple sourire que c'était le bon moment pour faire une surprise des plus inhabituelles à l'ainé de la famille.

Descendant les escaliers ensembles, Whisper s’arrêta nette, manquant de faire tomber sa mère au passage, entendant une voix traînante dans le hall de l'entrée. Il s'agissait bien là de son frère, sauf que celui ci était plus grand qu'avant, quelques centimètre en moins que leur père, les cheveux d'un blond presque transparent et des yeux bleus acier qui était presque impossible de déchiffrer, mise à part pour les proches cela aller de soit.

Le nouveau venus, se tenait devant son père, les bras poser devant son torse dans un signe autoritaire, les sourcils légèrement froncer.

- Comment cela se fait il que mon hibou n'est pas revenus comme prévus avant mon départ de chez Blaise ?

Lucius alla répondre à cette question qui, déjà l’agaçait profondément, quand une voix féminine, semblable à celle d'un ange, se fit entendre.

- Il aurait fallu pour ça que ton animal soit nourrie ? N'ont ils pas de hibou chez ton ami Blaise ?

Tel une décharge électrique, Drago sursauta à ses paroles qui lui fit une étrange sensation dans tout le corps. Instinctivement, il regarda à droite et à gauche avant de lever la tête en direction de l'escalier. Là se tenait une ravissante demoiselle qui était son double, mise à part l'apparence qui était tout l'opposer de lui même ainsi que le caractère. Oubliant la raison de sa question, le vert et argent se dirigea vers l'escalier sous le regard ému de Narcissa qui fit disparaître ses larmes d'un coup de baguette.

Le mot d'ordre chez les Malefoy était de ne pas dévoiler ses émotions mais que importait en ce moment même pour Drago qui s'arrêta à quelques centimètres du dernier escalier, se croyant dans un rêve éveillée.

- Whisper c'est vraiment toi ?

Comme pour lui faire réaliser l'état des choses, la demoiselle sauta la dernière marche, atterrissant dans les bras muscler de Drago qui l'a fit virevolter comme autrefois lors qu' 'ils étaient que deux enfants innocents, pour enfin la reposer sur le sol. Il constata qu'elle avait changer tout comme lui. Certes elle était plus petite que lui, plus fragile aussi, mais d'une beauté inébranlable. Pour sur, ceux qui la voyaient devait plus la prendre pour une Vélane qu'une Malefoy.

Bizarrement, il se dit qu'en plus de la tâche qu'on lui avait charger, il allait devoir veiller sur le bien être de sa petite sœur. La serrant contre lui, il répondit à la question qu'elle avait poser quelques minutes avant leur retrouvailles.

- Et pour répondre à ta question ... Non les Zabinis non que des chats chez eux.

Whisper tira la langue en signe de désapprobation, pas qu'elle n'aimait pas les chats, bien au contraire, mais un hibou était beaucoup plus pratique et plus luxueux qu'une boule de poil qui ne cessait de recracher ce qu'il avalait.

- Mais au fait, que fait tu ici ? Tu n'était pas senser être à Beauxbâton encore une année ?

Aie ! La question qui faisait mal. Whisper se morda intérieurement la langue, demeurant silencieuse quelques secondes, espèrant que quelqu'un vienne à son secours. Par chance, ce fut leur douce mère qui prit la relève, plaçant ses mains sur les frêles épaules de la jeune fille.

- Ton père et moi avons trouver sache de faire revenir Whisper sur ses terre. Poudlard est toute prête à l'accueillir cette année.

Contrairement à ce qu'elle avait espérer, le visage de Drago n'exprimait pas à ce moment de la joie mais de la colère. Mais pourquoi ? Parce qu'elle allait être dans la même école que lui ? Redoutait il qu'elle lui attire des ennuis ? Était elle un fardeau ? Si seulement, il savait la véritable raison de son retour en Angleterre ... Mais les ordres par le Seigneur des Ténèbres avaient était clair, il ne fallait pas que Drago sache qu'elle aussi était devenus une mangemort.

- Mais vous avez pensez à ses études ? Il faut qu'elle continue jusqu'au bout.

La jeune fille redressa légèrement la tête à ses mots. Pour quelle raison avait il dit cela ? Et pourquoi sa voix était emplis d'une tristesse qui, pour une fis, elle n'arrivait pas à déchiffrer ? Était ce le début d'une faille entre leurs liens frère - sœur ? Elle priai au fond d'elle même que non. Cette fois ci, ce fut Lucius, qui prit la parole, cognant fortement sa canne argentée sur le sol marbrée de l'entrée, mettant ainsi fin aux colères passives de son fils qui, comme par magie, se calma, resserrant son étreinte envers sa sœur.

- Le Professeur Rogue est prêt à faire des cours particuliers à Whisper, elle aura le droit à trois heure de court le week end afin de rattraper quelques retard qui ne la pénalisera pas. Crois moi sur parole Drago, Whisper est assez mûre pour savoir ce qu'elle fait et çà doit être cette même détermination qui l'a placer à Serpentard.

Un lourd silence pesa dans la demeure des Malefoy, puis posant un regard sur une horloge en forme de Serpent vicieux, le paternel mit fin à cette conversation en disant d'un ton sec, ressemblant plus à un ordre qu'à des mots d'un parent envers ses enfants.

- Maintenant, allons y, nous avons du chemin avant d'arriver à la gare, vous aurez tout le temps dans le train pour faire connaissance.

Une heure plus tard, les deux enfants Malefoy s'étaient réfugier dans le fond du train, vite rejoint par trois jeunes hommes et une demoiselle. Il s'agissait là des amis du frère de Whisper, deux garçons qui ressemblaient plus à des gorilles sans intelligence qui répondaient au nom de Crabbe et de Goyle, du dit meilleur ami de Drago, Blaise et d'enfin, l'unique fille de la bande, du moins avant l’arrivée de la belle blonde, Pansy Parkinson.

Les nouveaux venus firent donc la connaissance de Whisper Malefoy qui fut gratifier de compliment sur sa beauté par la gent masculine sous le regard meurtrier de Drago et par le soin prodiguer à ses cheveux du côté de Pansy Parkinson.

Il faisait nuit noir quand la demoiselle emprunta l'un des carrosses qui la guidèrent vers ce château illuminait de mille et une lumière qu'était l'école de sorcellerie Poudlard. Pour la première fois depuis sa plus tendre enfance, elle allait enfin poser les pieds dans ce que beaucoup disait magique et qu'aux yeux de son frère n'était qu'un simple faux plafond aux tempéraments météorologiques démentiels.

Une trentaine de minutes plus tard, elle se trouva devant l'entrée de la Grande Salle, cette pièce ou tout les matins, midi et soirs, les autres maisons, Gryffondor, Serpentard, Serdaigle et Poufsouffle se réunissaient afin de partager un copieux repas. On lui intima l'ordre d'attendre un certain laps de temps, histoire que les premiers élèves puissent passer le choixpeaux magique et ainsi, aller dans la maison qui lui étaient prédestiner.

Après cela, un vieil homme d'un certain âge se leva du siège qui était situer au centre d'une longue table ou se tenait divers personne. Whisper en conclut vite qu'il s'agissait là du Directeur de l'école de sorcellerie ; Albus Dumbledore. Ce dernier leva les bras en l'air en signe de silence, et ce fut le cas, les autres tables alignées devant elle, se turent permettent ainsi au directeur de prendre la parole sans forcer de la voix.

- En cette années qui va sans doute provoquer de nombreux changements, il y en a un en particulier. Un cas en particulier. Une jeune élève vient se joindre à nous, et plus précisément, elle va faire ses études parmi nous en terminant ses deux dernières années avec nous. Il s’agit d'une demoiselle qui vient de l'école Beaubâtons que nous avons pu accueillir il y a cela deux ans. Veuillez accueillir Whisper Malefoy.

Nul applaudissement, juste trois centaine de têtes qui se tournèrent tous dans la même direction, celle de l'entrée de la grande salle. Parmi eux, elle pu reconnaître Saint Potter et sa bande qu'elle avait aperçus dans le train alors que ce dernier commencait à partir. Quand aux autres, elle savait que sa venus ne faisait pas la joie de tous. Franchissant quelques pas, Whisper s’arrêta à l'extrémité des deux tables du milieux, celles de Gryffondor et Serdaigle sachant que celle de Serpentard et Poufsouffles étaient au fond de chaque bout de la table.



D'un signe de la tête, Dumbledore fit signe à la nouvelle venus de s'approcher d'avantage. Une part d'elle même refuser, du moins pas devant tout ces regards qui la déstabilisait. Mais le regard encourageant et protecteur de Drago, lui suffit à faire ce qu'on lui demandait.




Elle s’arrêta cette fois ci au niveau du centre des deux tables placer au milieu de la grande salle. Le regard bleu perçant sous des lunettes en forme de demi lune, scrutèrent la belle blonde qui tenta de fermer son esprit en jetant un bref regard sur Severus Rogue ; son Parrain.

La voix de Dumbledore attira de nouveau l'attention de la belle blonde.

- Miss Malefoy, vous pouvez rejoindre votre maison.

La dite concernée hocha de la tête et tourna les talons, contournant les tables du milieu tandis que le directeur de Poudlard rajouta à l'attention cette fois ci de toute les élèves.

- Le moment est venus de remplir vos estomacs qui crie famine.

Alors que la plupart, mangeaient la nourriture qui apparaissait dans des plateaux argenté et doré. Whisper, elle, passa entre la table de sa maison et celle des Gryffondors. A ce moment là, elle se sentit souillée, et pour cause. Une assiette venait de s'étaler sur le sol, éclaboussant au passage la divine ange céleste d'un contenus orangeade semblable à de la soupe de carotte.

Le rouge s'empara des joues de la jeune fille lorsqu'elle sentie des regards amusaient poser sur sa personne.

- Excuse mon jeune frère, il est plutôt maladroit.

La désormais, vert et argent, allait lancer une de ses piques dont elle seule en avait le secret, mais à peine avait elle ouvert la bouche que tout le contenus qui était renverser sur sa magnifique robe argentée disparut ainsi que les tâches.

Elle garda la bouche légèrement entre ouverte, les yeux poser cette fois ci sur le jeune homme qui venait de lui adresser la parole. Ce dernier était un peu plus âgé qu'elle. Il avait des cheveux courts roux ainsi que des yeux noisettes qui brillait de malice. Quand au physique, on pouvait dire qu'il était digne d'un Gryffondor. Était ils tous comme lui ou bien était ce un cas exceptionnelle ?

Whisper alla pour parler à son tour, quand une voix qu'elle reconnue aisément se fit entendre.

- Whisper !

Se tordant le cou en direction de la table de son grand frère, la belle blonde le vit enfin. Drago, lui, fixait ce jeune homme aux cheveux roux qui avait eu l'audace de s'adresser à elle comme si elle faisait partie d'un des leurs. Son simple regard bleu acier, suffit à faire comprendre à la demoiselle ou était sa place.

A contrecœur et avide d'en savoir plus sur ce jeune homme, la demoiselle jeta un regard emplis d'excuses pour ensuite aller s'installer entre son frère et Pansy Parkinson.

A l'insu de son plein gré, la jeune femme du supporter une bonne partie du repas à entendre son frère la sermonnait sur ses fréquentations et notamment sa rencontre avec les Weasley. Cachant sa curiosité pour ces personnes qui n'avaient rien à voir avec eux, Whisper jeta de bref regard sur la table des Gryffondors ou une bonne ambiance avait l'air d'y avoir lieu.

Les portes de la salle s'ouvrirent de nouveau en grand, deux hommes apparurent, poussant à bout de bras, forçant la personne à avancer, un jeune homme aux cheveux noirs. Toute la salle demeurait silencieuse, quelques voix se faisait entendre, se demandant qui pouvait être ce garçon.

Avalant une gorgée d'eau, la jeune Malefoy dit pour elle même et à l'attention de son frère.

- On dirait qu'il va y avoir de l'action pour une fois.

Un chut discret émana des lèvres du frère ainsi que de Pansy, faisant lever les yeux au ciel de Whisper qui reporta son attention sur le nouveau venus. Elle fut surprise de voir que le jeune home la regardait intensément, bizarrement elle se sentait mal à l'aise en sa présence, c'est pourquoi elle préféra jouer avec sa fourchette, le reste du temps qu'il se présenta auprès de Dumbledore.

Tout ce qu'elle retenus c'est qu'il avait un prénom ; William. Et un nom ; bl … Fletcher. Tout cela ne lui disait rien qui vaille. Non, décidément ce garçon n'était pas clair. Et comme si cela ne suffisait pas, il fallait que Rogue pointe son nez en demandant à ce que le nouveau venus aille à Serpentard.

La plus grande partie de ces dernier montrèrent leur joie de recevoir de nouveaux élèves dans leur maison en cirant et en riant de joie. Mais une voix féminine l'interpella plus que les autres.

- Et si on l'invitait à côté de nous Drago ?

Whisper se tourna subitement vers ce dernier. Drago, lui, semblait réfléchir à la proposition de Pansy pour finalement dire.

-Pourquoi pas … Ça risquerais d'être sympa.

- Non Drago ne fait pas ça.

Ordonna entre ses dents la belle blonde, mais ce fut trop tard. Son frère aîné se leva de sa chaise et cria à l'attention du nouveau vert et argent qui ne savait nullement ou aller.


- Hey Fletcher ! Par ici !


Whisper quant à elle, se ratatina sur place, elle détestait que son frère appelle les gens par le nom de famille. Elle se fit d'avantage plus discret quand le jeune homme s'installa en face d'elle. Elle remarqua qu'il avait une peau blanche, mettant ainsi en valeur des yeux bleu électrique. Ses cheveux noir en bataille lui donnait un petit air de rebelle. Tout ce dont Whisper n'aimait pas et que Drago adorait.

A son grand étonnement, leur regard ne se croisèrent que quelques secondes, le dit William préféra s’intéresser à Drago qui prit la peine de prendre la parole pour lui et sa sœur et pour pas ainsi dire ... le reste de la maison Serpentard.

- Bienvenue à Poudlard ! Moi c'est Drago Malefoy et voici ma petite sœur, Whisper Malefoy. Elle est en même année que toi.

Whisper serra ses poings, se retenant de infliger un coup à celui qui se nommait être son protecteur. Il savait plus que quiconque qu'elle détestait qu'on lui présente des gens qu'elle n'allait sans doute pas apprécier. Mais Weasley dans tout cela ? Bah c'était juste le fruit du hasard dira t- on pour cette soirée.




- Enchanté ...

Répondit William, ce a quoi Whisper répondit par un hochement de la tête sous le regard impérieux de Drago qui lâcha faiblement un ;

- Tu voit, il ne va pas te manger.

- Boucle la.

Siffla entre ses dents la demoiselle pour ensuite se concentrer de nouveau sur son assiette tandis que Drago essaya de faire ami- ami avec le nouveau.

- Si tu veux, après ce repas, je peux te montrer les alentours !

Whisper releva la tête de son assiette, prête à lui dire que c'était interdit. Tout le monde savait qu'après ce repas, les élèves devaient immédiatement se coucher, sachant que les cours ne commenceraient que le lendemain. Mais elle fut vite interrompus par un William enthousiaste ... A sa manière.

- D'accord ... Merci !

- Aussi, je dois te dire avec qui tu ne dois pas parler, si tu veux rester digne d'être un Serpentard.

Et ça y est, c'était repartit pour le baratin de sang pur et impur et de traître à son sang. Cela serait un miracle si il s'abstenait d'en dire moins que ce qu'il avait dit à sa cadette. A cette pensée, elle y ajouta un soupire et constata que William n'avait pas perdus une miette de ce geste là.

Lui tirant brièvement la langue, la jeune fille termina son plat chaud tandis que son frère s'appropria Fletcher.

- Harry Potter et sa bande de nulle est à éviter. Lui, Hermione Granger et Ron Weasley. Parlant des Weasley. Ginny Weasley, parle lui pas. Elle est folle ! Et ces deux jumeaux, Fred et George, ils sont stupides ! Ne leur parle surt ...

S'en fut trop pour Whisper qui lâcha ses couverts et regarda d'un air furibond, son frère qui semblait amuser de voir que sa petite soeur allait sortir de ses gonds dans quelques instants.

- Que tu n'aime personne c'est ton problème Drago, mais arrêtte de te croire supérieur à tout et à tout le monde. Personne n'est parfait toi y compris. Ces gens ont sans doute plus d'intelligence que toi tu n'en aura jamais.

Voyant que sa petite colère attirait profondément la curiosité de William, Whisper décida de passer également ses nerfs sur le nouveau. Tant qu'à faire, autant qu'il sache qui elle était des le départ.

- Sache tout de suite dans quoi tu t'embarque mon petit gars en étant en contact avec Drago. Il n'est pas nul en court mais c'est non plus le meilleur. Par contre pour se lancer des fleurs et rabaisser ceux qui l'entourent mis à part moi et ceux qu'il estime "pur " c'est le champion.

Voyant qu'il ne répondait toujours pas, la demoiselle demanda, un petit sourire moquer sur le coin de ses lèvres.

Alors tu a donner ta langue au calamar géant ?

_________________

Ne de te fie pas aux apparences, je ne suis pas un ange, je suis juste ... l'incarnation de la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
http://harrypotterthepoudla.superforum.fr
William D. Fletcher

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 24
Localisation : Somewhere ... Over the rainbow !

Who Are you
Ami(s):
Ennemi(s):
Amour :

MessageSujet: Re: Une arrivée imprévue (PV Whisper)   Dim 26 Fév - 17:02

(HJ : C'est pas grave pour Fred Wink je comprend que tu en avait besoin. Juste pas trop le jouer, sinon, minou sera pas content Razz)

- Que tu n'aime personne c'est ton problème Drago, mais arrêtte de te croire supérieur à tout et à tout le monde. Personne n'est parfait toi y compris. Ces gens ont sans doute plus d'intelligence que toi tu n'en aura jamais.

William, ayant sursauté à la réaction de Whisper, resta figé sur place, dégustant chaque mot qui sortait de sa bouche. Étrangement, son regard resta accroché sur elle. À l'habitude, il n'aurait même pas osé lui parler, lui jeter un seul regard. C'est alors que la belle blonde posa un regard pas très amicale sur le jeune homme, toujours absorber par ce je ne sais quoi.

- Sache tout de suite dans quoi tu t'embarque mon petit gars en étant en contact avec Drago. Il n'est pas nul en court mais c'est non plus le meilleur. Par contre pour se lancer des fleurs et rabaisser ceux qui l'entourent mis à part moi et ceux qu'il estime "pur " c'est le champion.

Elle lui parlait ? William n'arrivait pas à le croire. Le nombre de fois que quelqu'un lui a adresser la parole, surtout une femme, c'était très rare. Car il faut l'avouer, Leila l'avait surprotégée et l'interdisait de sortir de la maison. Pour lui, les femmes étaient une espèces rare. Il la fixait toujours, sans rien dire. Whisper lui fit un sourire moqueur et, voyant qu'il ne répondait toujours pas, lui dit :

- Alors tu a donner ta langue au calamar géant ?

Un seul sourire. Un seul et celui de la belle sorcière disparue aussitôt. Non seulement le sourire en coin qu'affichait William n'était pas sincère, mais aussi, il était froid. C'est alors que la salle au complet était saturée d'une chaleur peu suffocante, en effet, mais certaines personnes qui mangeaient se demandaient d'où venait cette chaleur soudaine. William se leva afin d'être à la même hauteur que Whisper et lui répondit d'une voix malicieuse et basse :

- Ma langue je l'ai toujours sur moi ... C'est juste que je sais l'utiliser quand c'est le temps, à comparer de certaines personnes ...

Son sourire disparu et laissa place à son regard doré et froid. Il fronça les sourcils et ajouta d'un ton sec et froid :

- Je suis assez grand pour décider de moi-même avec qui je parle ... Alors, toi aussi, sache tout de suite dans quoi tu t'embarque en m'adressant la parole ma petite dame ... Parce que je ne te plairai pas ...

Drago, qui regardait la scène depuis le début, ne semblait plus trop s'amuser. Bien sûr, il s'attendait sûrement à ce que Whisper réagisse, mais rien. La seule chose que ces deux personnes faisaient, c'était se fusiller du regard. Puis, le visage de chacun d'eux semblait se calmer. Toujours en se fixant, les yeux de William redevinrent d'un bleu éclatant. Drago pris sa soeur par le bras et la fit se r'asseoir.

- Okay, vous deux, ça suffit. Whisper ne faisait que plaisanter, Fletcher, je t'assure. Tu n'as pas à t'emporter pour ça !

William arqua un sourcil. Non, mais, il le prend pour un con ? William le savait très bien que la belle Malefoy ne l'aimait pas. Pour une première impression, c'était raté. Ou peut-être ? William se sentait un peu intimider, car la jeune femme le regardait encore. Oh non ! Ses yeux, elle les avait remarqué ! Le jeune homme baissa la tête sentant ses joues en feux, encore. Alors qu'il allait lui crier d'arrêter de le fixer, Drago se mit à parler.

- Whisper, tu sais que c'est impoli de fixer les gens !

Puis il se mit à rire. Seulement, ni William, ni Whisper le trouvait drôle. Les deux jeunes gens le fusillaient du regard. Puis, professeur Rogue arriva à leur table, les bras croisés.

- Vous ne mangé pas, monsieur ... Fletcher ?

William leva son regard vers Severus.

- Pas faim ...

Rogue hocha la tête, puis le fixa longuement avant de lui dire :

- Alors, je crois que quelqu'un pourrait vous montrer votre dortoir.

- Mon dortoir ?

- Oui, le dortoir des garçons dans la salle des serpentards.

William soupira, se leva et s'apprêtait à sortir de la grande salle avec son protecteur quand Drago se leva brusquement.

- Je peux l'accompagner ! De toute façon, je n'ai plus faim et je m'en allais justement.

Severus hésita un moment, puis lui fit signe d'y aller. Drago sembla satisfait et regarda Whisper d'un air moqueur. Rogue fit un signe à William afin de lui dire de ne rien dévoiler sur sa vraie identité à qui que se soit. C'était bien trop compliqué d'être dans cette école. Bien sûr, il a déjà un ami et une personne qui doit sûrement le détester et en plus, il doit garder secret qu'il est un Black.

- Aller viens Fletcher ! Je te montre le dortoir !

William le suivit tout en jetant un dernier coup d'oeil vers Whisper qui, comme toujours, avait bien l'air insulté d'être laissé seule. William quitta la grande salle laissant derrière lui un air glacial.

* * *

Après lui avoir montré le dortoir au complet, Drago alla se coucher disant que la fatigue l'avait pris soudainement. William alla se doucher et s'habilla, par la suite, un peu plus confortablement. Car, dès son arrivé, il portait un long manteau de cuir noir et de longue bottes de la même couleur.

Spoiler:
 

Cette fois-ci, il enfila une simple pair de jeans, un T-shirt blanc, une veste en laine verte et des chaussures détaché.

Spoiler:
 

Il alla s'asseoir sur le divan du salon qui se trouvait en face du foyer où le feu crépitait doucement, donnant envi au jeune homme de s'endormir. Pourtant, il n'était pas fatigué. Il repensait à la petite soeur de Malefoy. Ses beaux grands yeux noisettes qui le fixaient, sa voix moqueuse qui était tout de même ensorcelante. Pourquoi pensait-il à elle ? Pourquoi hantait-elle ses pensées ? William reniait les sentiments qu'il ressentait lors de sa présence, mais un sourire apparu tout de même sur ses lèvres. Cependant, ce sourire disparu aussitôt quand il entendit la voix de Whisper à l'entrer du salon. Il ne l'avait même pas entendu venir. De plus, il n'avait pas entendu ce qu'elle avait dit. Le coeur de William se mit à battre de plus en plus vite. Il se décida donc de se lever et de tenter une fuite. Malheureusement, elle intervenu, ce qui obligea le jeune homme de s'arrêter. Il resta longuement de dos à elle alors qu'elle parlait. Il sentit de plus en plus de tention dans sa voix, alors il se retourna brusquement et la coupa sèchement :

- ARRÊTE !

Ils se regardèrent longuement, puis William, honteux, baissa la tête et continua d'un ton plus bas et discret :

- S'il te plaît ... C'est déjà assez dur pour moi d'être ici, il faut pas en ajouter ...

William retourna s'asseoir sur le divan et enfoui son visage entre ses mains avant de lâcher un long soupir. Maintenant, seul le crépitement du feu brisait le silence dans le salon.


_________________

It's when you see your dark side in your reflection that you understand your sorrow ...
Revenir en haut Aller en bas
Whisper Malefoy

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 27
Localisation : Pas loins de la mort elle même

Who Are you
Ami(s):
Ennemi(s):
Amour :

MessageSujet: Re: Une arrivée imprévue (PV Whisper)   Dim 26 Fév - 19:20

La jeune femme ne savait pas si le garçon avait un coeur et encore plus des sentiments. Mais rien que le fait qu'il souriait ne lui donnait rien qui vaille. Ce rictus ne signifiait rien de bon, il n'était ni franc et encore moins plaisant à voir. Non pas qu'il avait une mauvaise dentition ou quoi que ce soit mais il avait comme une "aura " qui lui faisait comprendre que si elle le cherchait de trop, elle risquerait de le ressentir.

- Ma langue je l'ai toujours sur moi ... C'est juste que je sais l'utiliser quand c'est le temps, à comparer de certaines personnes ...

Tout à coup, la demoiselle sentit quelques gouttes de sueur lui parcourir le dos. C'était une sensation étrange, il faisait chaud comme un jour de printemps et pourtant, l'été se terminait à peine et l'automne allait bientôt pointer le bout de son nez.

Secouant d'une main ses cheveux d'un blond doré afin qu'ils la tienne moins chaud, Whisper continua de fixer William qui prit la parole tout en se levant de sa chaise. Quelque chose en lui avait changer ... Elle en était persuader.

- Je suis assez grand pour décider de moi-même avec qui je parle ... Alors, toi aussi, sache tout de suite dans quoi tu t'embarque en m'adressant la parole ma petite dame ... Parce que je ne te plairai pas ...

La belle blonde fronça des sourcils en entendant ses mots, essayant de comprendre ce qu'il sous entendait. Mais elle devinait très bien qu'il parlait d'elle, c'est pourquoi elle préféra se taire.

Par contre, le doute qu'elle avait eu quand il lui avait lancer sa première pique eu sa confirmation. Ses yeux avaient changer de couleur, au lieu d'être bleu, ils étaient doré. Et son ton s'était refroidis et maintenant elle se sentait plus que mal à l'aise c'est pourquoi elle continua à le défier, essayant de lui faire comprendre que personne n'avait réussis à l'intimider ... hormis ce soir.

Il lui disait qu'il n'allait pas lui plaire. Mais c'était trop tard. Elle le considérait déjà comme quelqu'un d'anormal, et cela ne changerais pas de sitot sauf si il s'avérait qu'il ferait des efforts.

Drago quant à lui ne semblait pas rassurer devant une telle tention. Lui même savait de quoi était capable la jeune Malefoy. C'était une vrai tête brûlée Quant elle était décider à se défouler sur une personne qu'elle n'aiamait pas elle le faisait sentir en le foudroyant de regard meurtrier et de paroles cinglantes. Il en avait était la première victime quand ils n'étaient que deux enfants qui ne cessaient de se chamailler du matin au soir.

Whisper ne répliqua pas aux paroles de William. Elle fuminait en elle même, cela la démangeait de lui dire le fond de sa pensée, de savoir pourquoi ses yeux changaient de couleur quand il s'énervait et d'ou venait cette chaleur. Difficile à croire mais la jeune fille était persuader que tout ceci avait un lien.

Calmement, la tension baissa d'un cran, et Whisper redevint calme et docile, son regard continuer de fixer William qui semblait aussi réserver que quand il s'était installer parmi eux. Une fois de plus, son regard avait changer de couleur au grand dam de la demoiselle qui ne pouvait pas le faire constater par son frère, de peur de se faire passer pour une folle.

Une main à la fois ferme mais douce se posa sur son bras tandis que la voix de Drago résonna de nouveau dans les oreilles de Whisper.

-
Okay, vous deux, ça suffit. Whisper ne faisait que plaisanter, Fletcher, je t'assure. Tu n'as pas à t'emporter pour ça !

Elle avait envie de nier ce que venait de dire son frère, mais après tout elle s'en fichait pas mal de ce qu'il pensait d'elle. C'est pourquoi ele se rasseya aux côté de son frère, ses yeux noisettes posaient toujours sur la personne de William, attendant de voir un queconque signe qui pourrait le trahir de nouveau.

Apparement il avait compris le message, car ses joues virèrent au rouge tomate et il demeura de nouveau silencieux, se recroquevillant dans sa bulle,, le regard poser ailleurs que sur elle.

Whisper, par contre, tentait tant bien que mal de déceler qui il était réellement. La voix de son frère la fit sursauter.

- Whisper, tu sais que c'est impoli de fixer les gens !

A ces mots, Drago éclata de rire, mais ni elle et encore moin William avait envis de se joindre à lui. Ce dernier tentait tant bien que mal de leur changer les idées en rappelant les ordres que leur donnait ses parents respectifs. Celle ci sortait tout droit de la bouche de leur mère à lui et à sa soeur. Narcissa haissait que ses enfants dévisagent une personne, tentant ainsi de faire chavirer son âme.

Enfin le professeur Rogue vint à leur table, s'adressant tout d'abord à William qui trouva comme prétexte qu'il n'avait pas faim. Le directeur de la maison des Serpentards lui proposa d'aller dans le dortoir.

Un petit sourire narquois se dessina sur le visage de la belle blonde en voyant que le nouveau venus ignorait que tout les garçons et les filles dormaient dans des dortoires séparés, et ensemble qui plus est.

Mais ce dernier rictus disparut aussitôt quand elle entendit son propre frère, proposait à Rogue de raccompagnait William dans le dortoir des Serpentards. Pour ainsi dire, elle était déçus d'un tel comportement de la part de son protecteur ... son ange gardien.

- Je peux l'accompagner ! De toute façon, je n'ai plus faim et je m'en allais justement.

Il lui avait promis de lui faire voir les passages secrets des souterrains. Mais comme à son habitude, il n'en faisait qu'à sa tête et comme bon lui semblait. Et Drago semblait fier comme un paon de voir que son plan marchait à la perfection. Il se tourna vers sa petite soeur, un sourire moqueur sur ses lèvres avait prit possesion de son visage d'ange démoniaque, puis finalement il reporta son attention sur William Fletcher.

- Aller viens Fletcher ! Je te montre le dortoir !

Whisper n'eu pas d'autre choix que de laisser son frère guider William à travers les couloirs du château. Repoussant d'une main leste l'assiette qui contenait une crème brûlée, la jeune femme demeura silencieuse durant tout le reste du repas. Finalement, ce fut Pansy Parkinson qui la conduisit dans la salle commune des Serpentards.

La belle blonde décida d'errer dans les couloirs quelques minutes de plus, contenplant ses statues en forme de serpent qu'elle adorait voir sur des livres consacrés à la magie de Poudlard. Puis cela devint plus froid, elle décida donc d'entrer dans la salle commune.

Quel fut sa surprise de voir William assis sur le canapé de la salle, face au feu de cheminée qui crépitait, répandant ainsi une douce chaleur agréable. Pourquoi quand elle le voyait elle se sentait plus calme mais énervée en même temps ?

Etait ce le fait qu'il lui cache quelque chose qu'elle avait était témoin ? Pourquoi ces yeux changeaient de couleur ainsi ? Le stress ou l'énervement en était il la cause ? Quel explication pouvait elle donner qu'à la vus de ce nouveau venus, son coeur s'emballait et son cerveau était comme déconnecter du reste ?

La porte d'entrée se referma sur elle même tandis que Whisper contemplait cet homme qui ne la rendait pas totalement indifférente. Elle n'en était pas amoureuse, mais une prt d'elle même se demander qui se cacher derrière ce bloc de glace.

Et quel meilleure moment que celui ci pour le savoir?

S'avançant discrètement d'un pas fluide en direction du canapé, elle se plaça derrière son interlocuteur, posa son regard noisette sur les flammes qui dansaient sous ses yeux pour finalement prendre la parole.

Cette fois ci, sa voix était douce et sans reproche ... pour le moment.

- Tu n'arrive pas à dormir toi non plus ? C'est sans doute le stres. Je suis comme toi moi aussi ... impossible de dormir la veille d'un premier jour de cour, même si cela fait six ans que j'étudit.

POur une fois qu'elle se montrait gentille, William, lui, tenta de prendre la fuite. Apparement, il n'avait pas envis d'une nouvelle confrontation, pas ce soir en tout cas.

La belle blonde, elle , n'était pas de cet avis. Alors qu'il essaya d'emprunter l'escalier menant au dortoir des garçons et celui des filles qui était de ce dernier, Whisper le rejoignit, lui coupant ainsi le chemin. Cela avait l'air de le vexer cr il lui tourna systématiquement le dos, refusant une quelconque conversation avec elle.

- Tu sais que tu est agaçant à faire cela ? Tu est ici que depuis à peine une heure et voilà que tu seme déjà la zizanie entre mon frère et moi. Mais pour qui tu te prend ça je me le demande. Sans doute pour un de ces sorciers qui se croient au dessus des Malefoy ? Mais tu te trompe tu n'est rien , c'est compris ?!

- ARRÊTE !

Whisper sursauta légèrement en entendant le jeune homme hausser de la voix envers elle.

C'était bien la première fois qu'une personne, quelque soit le sexe, s'oppose à elle de la sorte et lui tienne tête. C'est pourquoi elle baissa son regrd noisette vers la cheminée, priant pour que personne dans les dortoirs ne les ait entendus.

- S'il te plaît ... C'est déjà assez dur pour moi d'être ici, il faut pas en ajouter ...

Doucement, Whisper redressa la tête et fixa ce jeune homme qui s'était de nouveau installer dans le canapé, enfouissant sa tête dans ses mains.

Il avait raison sur une chose. Elle ne pouvait pas ressentir ce qu'il vivait. Après tout, elle, était issus d'une famille riche. Lui sans doute pas, voir était il orphelin. Rejeter du monde des sorciers et vivant une bonne partie de son enfance dans celui des moldus. Elle ignorait tout de lui et pourtant son âme et conscience lui soufflait d'aller de l'avant, essayer de le connaître d'avantage. Qui sait, avec le temps, allait ils créer un lien genre frère - soeur spirituel ... Allez savoir.


Doucement, elle rejoignit William, s'installant sur le bord du canapé, croisant ses doigts fins, fixant ce feu qui la séduisait. D'une voix fébrile elle parla, espérant cette fois ci être écoutée.

Oui tu a raison. Si jamais tu a besoin d'en parler ...

Elle n'eu pas le courage de terminer, les yeux bleu électrique de William la scrutèrent de nouveau faisant rougir la divine Malefoy qui quitta le canapé bafouillant pour elle même.

Non rien. Oublie ce que je viens de dire, je ne suis sans doute pas la bonne personne dont tu a le plus besoin.

Tournant le dos au nouveau Serpentard, Whisper s'apprêtta à se diriger vers son nouveau dortoir quand une main se posa sur son poignet, l'obligeant à arrêtter d'avancer.

_________________

Ne de te fie pas aux apparences, je ne suis pas un ange, je suis juste ... l'incarnation de la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
http://harrypotterthepoudla.superforum.fr
William D. Fletcher

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 24
Localisation : Somewhere ... Over the rainbow !

Who Are you
Ami(s):
Ennemi(s):
Amour :

MessageSujet: Re: Une arrivée imprévue (PV Whisper)   Dim 26 Fév - 22:22

La belle Whisper alla s'asseoir à ses côtés. Un long silence suivit ce geste. Un long silence qui semblait troublant pour William. Mal à l'aise, il n'osait pas la regarder. C'est d'une voix calme que la belle jeune femme osa briser le silence.

- Oui tu a raison. Si jamais tu a besoin d'en parler ...

William, surpris de sa réaction, fronça les sourcils et posa de nouveau son regard sur elle. Il venait de lui crier après, mais elle semblait toujours accroché à lui. Ou voulait-elle seulement savoir pourquoi il était ainsi ? William la fixa longuement, ce qui semblait avoir troublé Whisper qui se mit à rougir et se leva d'un bond.

- Non rien. Oublie ce que je viens de dire, je ne suis sans doute pas la bonne personne dont tu a le plus besoin.

Surpris et surtout blessé par ces paroles sortit de sa bouche, William resta bouche-bée. La magnifique Serpentard s'apprêta à quitter les lieux. En quelques secondes, William se leva à son tour, la pris par le poignet l'obligeant à s'arrêter.

- Attends ...

Dès que Whisper fit volte-face, William ne pu s'empêcher de la contempler à nouveau. Non, il n'était pas amoureux d'elle, mais jamais de sa vie il avait vu une femme aussi belle qu'elle. Il réalisa que Whisper attendait toujours à ce qu'il parle. Il prit donc la parole tentant de chasser l'eau qui lui montait au yeux.

- Oui ... J'ai vraiment ... Besoin de parler ... à quelqu'un ...

William prit un grand respire comme s'il voulait avaler son orgueil, alors qu'en fait, c'était ses larmes et la boule dans sa gorge qu'il voulait avaler, car les Black lui on dit que d'être un vrai homme c'était de ne jamais pleurer. William voulait prouver à tout le monde qu'il était un homme. Alors il reprit ses esprits afin de continuer.

- Et tu me sembles la meilleure personne ... à qui je pourrais me confier ...

Il y a eu une petite pause entre les deux jeunes gens. Ils se regardèrent à nouveau, puis la belle blonde lui sourit. C'est bien le premier sourire sincère qu'elle lui donnait. William, lui, se mit à rire tout en essuyant les larmes rebelles qui avaient quittés ses yeux.

- J'ai sûrement l'air pathétique ... ajouta-t-il en rigolant.

Les deux adolescents allèrent s'asseoir sur le divan. William prit un grand respire, passa une main nerveuse dans ses cheveux et prit de nouveau la parole.

- J'avoue que pour première impression, je ne t'ai pas donné la bonne ... Mais tu dois comprendre que je ne suis pas comme ça. Pas toujours en tout cas ...

La dernière phrase semblait avoir piqué la curiosité de la jeune femme. William baissa la tête.

- Tu dois te demander pourquoi mes yeux ont changé de couleurs tout à l'heure ... C'est la colère ... Je ne sais pas pourquoi ... En fait, ma mère m'a dit que cela avait un rapport avec un don ... Un pouvoir.

Il regarda ses mains tremblantes, puis ajouta :

- J'ai peur ... Peur de faire du mal à quelqu'un que ...

Il fixa posa son regard doux, mais triste, sur la belle blonde. Il la regarda pendant au moins cinq secondes puis rajouta avec un petit sourire sincère :

- Quelqu'un que j'aime ...

Son coeur se mit à battre à la folie de nouveau. Il retira ce qu'il avait pensé plus tôt. Il était amoureux. Amoureux de la belle et exquise Whisper Malefoy. Il prit doucement la main de Whisper et ajouta sur un ton doux :

- Merci ...

Sans même qu'ils ne l'appercoivent, leur visage s'avancèrent doucement. Avant même que leurs lèvres ne se touchent, Whisper posa sa main sur le bras de William qui celui-ci sursauta, manquant même de crier de douleur. Il se leva brusquement laissant Whisper, confuse.

- Désolé ... Je ne sais pas ce qui m'a pris ... J'ai ... Paniqué ...

Il le savait bien qu'elle n'était pas naïve à ce point là. Elle le savait qu'il n'avait pas paniqué, mais qu'il a eu peur qu'elle découvre quelque chose. C'est pourquoi elle lui demanda d'enlever sa veste. Rougissant de plus en plus, il hocha la tête négativement. Mais seul un regard le fit craquer. Il baissa donc la tête et retira sa veste d'un geste lent et soumis. Ses bras étaient rempli de cicatrices. Certaines étaient fraîche. Whisper semblait surprise et même choqué. William garda sa tête baisser en espérant qu'elle ne lui demande pas qui lui a fait ça. Malheureusement, c'est la première question qu'elle su lui demander.

- Je ... Je ne peux rien dire.

Tout de même, elle insista. William refusait toujours de lui avouer. C'est quand elle haussa le ton de voix que William sursauta. Alors qu'elle allait encore répéter, William la coupa et cria :

- C'EST BELLATRIX LESTRANGE !

William ne pouvait plus se retenir. Il éclata en sanglot et se laissa tomber sur le sol. Il tremblait. Tremblait de peur, mais surtout de froid, car le salon au complet étant entouré d'un air glacial. William se disait que sûrement, Whisper allait être en colère. Mais au contraire. Elle alla même lui chercher une couverture afin de le réchauffer. Les seules mots que William pouvait dire étaient :

- Je suis désolé ...

William avait tellement froid que de la buée sortait de sa bouche à chaque fois qu'il parlait ou respirait et même que ses dents se claquaient ensemble. Il serra la couverture de toute ses forces. Whisper était à toujours à ses côtés, passant sa main doucement sur ses bras meurtri. Elle voulait le guérir. William se mit à rire. Un rire sarcastique.

- Bien des gens ont tentés de me guérir ... Jamais ils ne l'ont pu ... Mon coeur dans un bloc de pierre est bien la pire des blessures que j'ai jamais eu. Pourtant ...

Il tourna son regard vers Whisper.

- Pourtant je me demande si quelqu'un pourrait bien me guérir.

_________________

It's when you see your dark side in your reflection that you understand your sorrow ...
Revenir en haut Aller en bas
Whisper Malefoy

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 27
Localisation : Pas loins de la mort elle même

Who Are you
Ami(s):
Ennemi(s):
Amour :

MessageSujet: Re: Une arrivée imprévue (PV Whisper)   Lun 27 Fév - 12:48

- Attends ...

Aussi incroyale que cela puisse paraître, la jeune femme se retenus de sourire en entendant ces mots qu'elle attendait des qu'elle était entrée dans la salle commune de leur maison respectif.

Elle décida de se tourner vers son interlocuteur en priant au fond d'elle même qu'elle ne craque pas et aille l'envoyer sur les roses. Whisper était comme ça depuis qu'elle était une gamine, elle aimait aider les autres mais des fois elle était tellement blaser de faire cela qu'enne envoyait tout en l'air.

Mais une fois de plus, ses yeux noisettes rencontrèrent l'océan bleu royale qu'elle s'interdisait de voir de peur de succomber tel n'importe quelle demoiselle naive issus de famille de sorcier. Elle savait très bien que leur monde n'était pas aussi simple que cela sur les principes de l'amour. Avant même le mariage, les sorciers et sorcières subissaient déjà une pression importante et des défi des fois inimaginables.

- Oui ... J'ai vraiment ... Besoin de parler ... à quelqu'un ...

Whisper cru rêver ou être dans un monde parralèle en entendant les mots que venaient de prononcer William. Elle s'était pas fait d'illusion en pensant que le jeune homme tout comme elle, avait besoin de temps à autre de trouver un confident. Quelqu'un sur qui il pourrait poser ses angoisses, ses doutes et ses peurs.

- Et tu me sembles la meilleure personne ... à qui je pourrais me confier ...


Un silence, moins lourd que la première fois se faisait ressentir dans le salon de la salle commune. Mais aucune des deux jeunes personnes ne s'en occupèrent. William se contenta de fixer Whisper, attendant une quelconque réaction. Il eu alors le droit à un de ces sourires qu'elle réservait la plupart du temps à son frère, quand ils étaient seuls.

Elle fut surprise de voir que quelques larmes s'était échapper des yeux du jeune homme. Alors cela signifiait bien qu'il avait un coeur, contrairement à ce qu'elle avait penser quelques dizaines de minutes plus tard. Mais sa curiosité s'atténua en entendant le doux rire de William.

- J'ai sûrement l'air pathétique ...

Son sourire resta graver sur ses lèvres alors qu'elle rejoignit le nouveau Serpentard sur le divan.

- Non pas du tout. Je trouve que c'est normal de réagir comme tu le fais en ce moment même.

- J'avoue que pour première impression, je ne t'ai pas donné la bonne ... Mais tu dois comprendre que je ne suis pas comme ça. Pas toujours en tout cas ...


Décidement, il savait comment attirer sa curiosité vers lui rien qu'en prononcant quelques mots qui lui mirent la puce à l'oreille. Allait il lui parler de ce changement radical de couleur d'yeux ? La belle blonde l'espérait au fond d'elle même. Pour la première fois depuis le début de soirée, elle n'avait pas peur de ce qui allait se passer.

- Tu dois te demander pourquoi mes yeux ont changé de couleurs tout à l'heure ... C'est la colère ... Je ne sais pas pourquoi ... En fait, ma mère m'a dit que cela avait un rapport avec un don ... Un pouvoir.

A son tour, Whisper baissa la tête. Cela lui rappellait ses pouvoirs à elle. Celui d'être une Animagus à part entière et voir des choses dans un futur proche, cela variait mais tous était semblable.

D'une petite voix, la jeune fille prit à son tour la parole, fixant le feu de cheminée, inspirée par ce dernier.

- La mienne dit que tout les Malefoy on un pouvoir bien particulier. J'ignore celui de mon frère mais ce que je sais c'est qu'il est arrivée à ma mère de faire venir des oiseaux de toute les couleurs dans ma chambre quand j'était une enfant. Moi, malheureusement je n'ai pas récupérer ce don.

Elle se tut instantanément, elle en avait dit de trop. Pas sur sa famille bien sûr, mais sur elle même. Pour le moment, personne ne devait savoir qu'elle était une animagus non déclarée, car non seulement cela allait mettre ses parents dans l'embarras mais aussi des centaines d'élèves en danger alors que ces derniers n'avaient rien demander.

- J'ai peur ... Peur de faire du mal à quelqu'un que ...

Whisper rencontra à cet instant, le regard doux de William. Ce dernier exposait sur ses lèvres un sourire qu'elle n'avait pas vu depuis son arrivée. Apparement, la hache de guerre était enterre pour de bon.

- Quelqu'un que j'aime ...

C'était bien la première fois qu'elle entendait William prononcait des mots qu'elle croyait impossible entendre de sa part. Son coeur s'affola à ces paroles et à ce regard envoutant qui ne demandait qu'à être remarquer et à ce que porte attention sur lui.

Elle qui refusait d'aimer un homme, c'était rater pour cette fois ci, car en ce moment même son coeur était partageait entre William Fletcher et le jeune homme qu'elle avait rencontrer dans la grande salle.

Le rouge s'empara des joues de la jeune fille lorsque sa main rencontra celle de William Fletcher. Un doux frisson lui parcourut tout le corps lorsque William serra son emprise tout en caressant les doigts délicats de sa proie. Ce fut à cet instant précis qu'une voix qui semblait lointaine dit à son tour " Je t'aime William ". La sienne sauf que là, en cet instant précis elle n'avait rien dit.

Voilà qu'en plus de ses rêves, elle entendait des voix du futur dirent le fond de ses pensées les plus intimes. Mais quelque chose la tracassa, cette voix, était plus mûr que celle de maintenant mais elle laissait aussi des sous entendus qu'elle n'arrivait pas à déchiffrer.

- Merci ...

Ce simple mot suffit à refaire descendre sur terre la belle blonde qui, comme pour lui faire comprendre qu'elle l'avait compris, souria faiblement. Sans s'en rendre compte immédiatement, son visage s'était rapprocher de celui de son interlocuteur. Elle pu ainsi sentir le doux parfum boisé qu'il portait sur lui.

Fermant délicatement ses yeux, la jeune fille fut de nouveau victime de ses allusinations pour certains mais d'une part de vérité pour elle même. Alors qu'elle était prête à conclure avec le Serpentard, voilà que le visage du rouge et or qui lui avait sauver la mise se superposa dans son subconcient.

De nouveau, elle pouvait sentir le contact de la peau du nouveau vert et argent sur la sienne. Elle r'ouvrit subitement les yex, les plaçant sur William Fletcher qui se tenait debout devant elle, le regard hagard et la resiration couper. Fixant d'un air coupable, sa main, elle le questionna.

Qu'est ce qu'il y a ?

Prit le risque de demander Whisper, sachant qu'à tout moment, le jeune homme pouvait se renfermer dans cette bulle qu'il s'était construit en discutant avec elle dans la Grande Salle.

- Désolé ... Je ne sais pas ce qui m'a pris ... J'ai ... Paniqué ...

Whisper arqua un sourcil, doutant sincèrement de la sincérité de William. Ses mots sonnaient faux. Il essayer de la réconforter, mais tout ce qu'il faisait en disant cela, c'était créer un fosser entre eux. C'est pourquoi elle décida de prendre les devants.

- Enleve ta veste.

C'était plus un ordre qu'une question. Malheureusement pour elle, William recula de quelques pas, refusant d'un signe de la tête ce qu'elle venait de lui dire. La jeune fille décida donc de procéder autrement, elle le fixa droit dans les yeux, les sourcils froncer, planter sur sa décision.

Quelques instant plus tard, William avait enlever sa veste, dévoilant ainsi des choses qu'elle aurait aimer ne pas voir, lui faisant revenir de mauvais souvenir. Des cicatrices, parmis d'entres elles étaient récentes, était visilbe à l'oeil nu. Quelques une était fines comme d'autre était profondes et laissaient des marques blanches qui vous faisait froid dans le dos.

- Qui t'a fait ça ?

Pour la jeune soeur de Drago, ces cicatrices lui rappellaient une seule et unique personne, sa déjantée de tante. Bellatrix Lestrange.

- Je ... Je ne peux rien dire.

- William je veut savoir.

Aucune réponse de la part du jeune homme, seulement et uniquement le silence. Pourquoi ne lui faisait il pas confiance ? Elle savait qu'elle pouvait l'aider, c'est pourquoi elle quitta le divan et se plaça devant William, les poings sur les hanches.

- Mais à quoi tu joue à la fin ? Tu débarque en plein millieu du repas d'entrée de Poudlard, d'un seul coup tes yeux changent de couleur, tu transforme la grande salle en une chaleur qui n'y était pas à mon arrivée. Et voilà que maintenant tu me montre tes bras meurtris par des sortillèges ?! Ne me prend pas pour une idiote Fletcher, je sens qu'il se passe quelque chose de bizarre. Maintenant dit moi qui t'a fait ça. Je veut le savoir William.

- C'EST BELLATRIX LESTRANGE !

La belle blonde sursauta en entendant ces mots. Avait elle bien entendus ? Il avait bien dit Lestrange ? Oui il l'avait bien dit et il avait aussi présicer le nom ... Bellatrix. Sa tante.
C'était donc elle qu'il tentait de protéger. Rien que prononcer son nom faisait que William se retrouva sur le sol, pleurant sous les yeux d'une Whisper dépitée.

Alors qu'elle allait lui demander la raison de cette protection de sa part, son dos et tout le reste de son corps fut parcourut de frissons ainsi que de la chair de poule. Une fois de plus, la température avait changer, et elle était persuader que William en était la cause.

Contrairement au début de leur rencontre, elle ne se fâcha, prit sur elle même et s'avança sur le divan, tirant sur le plaid qui y était poser pour ensuite l'enrouler sur le corps glacial du vert et argent qui continuait à exprimer sa tristesse et sans doute la peur de savoir que la nièce de Bellatrix était au courant de ses actes sur ce jeune homme.

Pendant qu'elle frictionnait les épaules du jeune homme elle l'entendit lui dire.

- Je suis désolé ...

Un doux regard émana des yeux noisettes de la jeune fille qui se colla au corps de William afin de lui prodiguer d'avantage de chaleur tout en passant une main, frôlant les cicatrices qu'avait laisser sa bargeot de tante en signe de souvenir.

Posant sa tête contre celle du jeune homme, Whisper prit la parole, fermant les yeux, espérant ainsi le rassurer de sa présence.

- Chuut. Je suis là tout va s'arranger. Tu va voir tu va vite être remis de ces blessures. Je vais les soigner.

Mais son envis d'aider les autre prit fin quant elle entendit un rire sarcastique de la part de William qui avoua avec une pointe de déception dans la voix.

- Bien des gens ont tentés de me guérir ... Jamais ils ne l'ont pu ... Mon coeur dans un bloc de pierre est bien la pire des blessures que j'ai jamais eu. Pourtant ...


Whisper vit du coin de l'oeil, que William le regardait de nouveau, une douce lueur étincella à ce moment précis.





- Pourtant je me demande si quelqu'un pourrait bien me guérir.

La jeune fille eu du mal à avaler sa salive. Elle ne voulait pas lui faire de faux espoir, ne pas le faire souffrir comme d'autres l'avait fait avant elle. Et pourtant, ce regard bleu électrique la paralysait, sa voix la faisait vibrer et que dire de ces cheveux qui mettait en valeur son teint de peau.

Se décollant délicatement du corps de William, la petite soeur de Drago demeura silencieuse un instant, pensive aux paroles que venait de dire le vert et argent. Elle ne remarqua même pas que ce dernier lui posait des questions, autant dire qu'elle était sur une autre planète en ce moment précis.

Elle sursauta légèrement quant elle sentit les doigts froids de William se poser sous son menton, l'obligeant ainsi à regarder de nouveau son interlocuteur qui arborait un doux sourire qu'elle n'avait pas envie de détruire.

Le visage du jeune homme se rapprocha d'avantage, et plus les centimètres qui les séparaient se transformait en millimètre plus l'envie de l'embrasser était tentant. Et pourtant une autre personne occupait son esprit, et elle en ignorait la raison exacte. Ses yeux noisettes farceur, ses cheveux couleur du feu, cette voix plus sèche que celle de William. C'était comme poser une seule et unique personne devant un miroir et y trouver son double qui avait tout les bons ou les mauvais côtés de ce qu'elle était en vrai.

Doucement, elle décala son visage de sorte à ce que William n'y voit plus qu'une partie de son visage et non ses douces lèvres. Honteuse de ce geste, la demoiselle fixa le feu de cheminée, sa respiration lui couper le souffle, et elle ne savait plus quoi penser de tout cela.

Sentant que William se posait divers question, d'ou le fait qu'elle est changer de posture au denrier moment, l'obligea à dire la vérité, du moins une partie.

- William je ... je ne veut pas.

Elle lu sur le visage de ce dernier de la peine mais aussi qu'il était insulté en voyant qu'elle se montrait de nouveau distante avec lui. Reprenant son souffle, elle rajouta, ses joues semblait être en feu.

- Ce n'est pas que je ne t'aime pas. En fait je t'aime bien, tu me paraît même plus lucide qu'en rentrent dans l'enceinte de cette école. Mais je me refuse de te faire souffrir. Tu en à déjà assez subis aux mains de cette folle qu'est ma tante. De plus, je ne croit pas à l'amour immédiat, c'est trop tôt, on ne se connait que depuis une heure ou deux.

Elle eu beaucoup de mal à cacher sa tristesse en relevant la tête, posant son regard sur la personne de William. Pourquoi Merlin osait il lui mettre sur son chemin, deux garçons totalement opposer et qui plus est sur qui elle avait craquer.

Fred Weasley , non George. Oh peu importe ! Son frère venait de lui dire il y avait à peine une heure et voilà qu'elle oubliait déjà son prénom. Bref, Mister Weasley était un sorcier qui venait d'une famille pauvre, et qui plus est, était la risser du monde des sorciers étant donner que son paternel idolatrait les moldus. Mais il y avait une chose en lui qui intriguait la belle blonde.

William Fletcher, était un cas bien particulier. Non seulement aux départ ils étaient ennemis et volà qu'ils se partageaient non seulement le plaid afin de se réchauffer mais en plus de cela, il fallait que leurs sentiment essaie de prendre le dessus. Mais Whisper ignorait si cela était une bonne idée de flirter avec un adolescent qui connaissait sa tante, après tout, elle aussi avait était victime de la mangemort dévouée au seigneur noir.

A court d'argument supplémentaire, la petite soeur de Whisper laissa couler une seule larme le long de ses joues aussi délicates que de la porcelaine. Pourquoi la vie lui en faisait voir ainsi de toute les couleurs ? Non l'amour n'était pas son sujet de discusion favoris.


_________________

Ne de te fie pas aux apparences, je ne suis pas un ange, je suis juste ... l'incarnation de la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
http://harrypotterthepoudla.superforum.fr
William D. Fletcher

avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 24
Localisation : Somewhere ... Over the rainbow !

Who Are you
Ami(s):
Ennemi(s):
Amour :

MessageSujet: Re: Une arrivée imprévue (PV Whisper)   Lun 27 Fév - 22:55

Dès que la jeune femme se décolla de William, il le savait très bien qu'elle ne ressentait pas la même chose qu'il ne le faisait. Il fronça les sourcils, car il était quelque peu inquiet. Et si jamais elle le rejetait ?

- Whisper ? Tout va bien ?

Il n'eu aucune réponse. La jeune blonde continuait à fixer le foyer, comme si celui-ci était plus intéressant.

- Whisper, tu vas bien ? Tu me semble troublée ...

Toujours aucunes réponses. William posa gentiment ses doigts sur le menton de la jeune femme, de sorte ce qu'elle le regarde.

- Hey ... je ne te ferai aucun mal ... ajouta-t-il sur une voix si douce et calme.

Sa tête lui criait d'arrêter immédiatement ces conneries qui risqueraient de briser son coeur, mais celui-ci le poussait à tenter une nouvelle approche. Naïr comme il est, il approcha de nouveau son visage vers celle de la belle. Malheureusement, au moment même qu'ils allaient enfin s'embrasser, Whisper le repoussa.

- William je ... je ne veut pas.

Ne veut pas ? Ou ne peut pas ? William ne semblait pas comprendre ce qu'elle voulait. Il y a quelques minutes de cela, elle était prête à l'embrasser et là, elle lui dit " qu'elle ne veut pas ". Le jeune Serpentard, confus et insulté par son attitude, la dévisagea quelques instant avant de retrouver son air de chien battu.

William ne comprenait pas les femmes. Elles aiment beaucoup jouer au yo-yo. Un jour c'est oui, un autre jour c'est non. Si elles sont tous comme ça, William préférait s'abstenir de jouer dans leur terrain. Il baissa la tête tout en fermant les yeux pour enfin soupirer.

- Ce n'est pas que je ne t'aime pas. En fait je t'aime bien, tu me paraît même plus lucide qu'en rentrent dans l'enceinte de cette école. Mais je me refuse de te faire souffrir. Tu en à déjà assez subis aux mains de cette folle qu'est ma tante. De plus, je ne croit pas à l'amour immédiat, c'est trop tôt, on ne se connait que depuis une heure ou deux.

William ouvrit brusquement les yeux. Le jeune homme c'était arrêter aux paroles " cette folle qu'est ma tante. ". Sa tante ?! William fixa longuement Whisper. Même qu'il la dévisageait alors qu'elle ne regardait pas. Sa tante !!! Non, c'est impossible. Le jeune homme secoua la tête. Non, elle n'a pas dit sa tante. Sûrement qu'elle parlait d'autre chose. Le jeune homme pris un grand respire et tenta de penser à autre chose. Alors qu'il reposa son regard sur elle, il pu voir une larme. En restant délicat, William essuya la larme qui coulait sur la joue de Whisper.

- Hey, Whisper ... Je comprends tu sais. Tu n'as pas à te sentir mal pour ça.

Il l'enlaça et la serra très fort contre lui. Il ferma les yeux et fronça les sourcils, laissant lui aussi, tomber une larme. Il n'avait jamais ressentit autant d'amour pour une femme et c'était bien la première fois qu'il pleurait. Pourquoi Dieu jouait-il avec ses sentiments ? Parfois, il se demandait pourquoi il était né. Après quelques secondes qui avaient semblé des minutes, William eu une idée. Il lâcha donc Whisper et, avec un sourire qui en disait long, il se mit à parler :

- Je t'ai dit un des mes plus précieux secrets ... Ce serait injuste de te laisser partir sans que tu ne m'en dise un ... Non ?

Whisper le regarda de façon perplexe. Seul le sourire de William la fit sourire à son tour. C,est alors qu'elle lui parla d'un certain pouvoir d'animagus. William fut attentif à chaque parole. C'est pour cela qu'il perdit son sourire lorsqu'il entendit la belle parler de Bellatrix en tant que sa tante qui l'avait aidé à développer son pouvoir, ou quelque chose comme ça. William retint sa respiration assez longtemps pour que Whisper le remarque. Elle lui demanda si tout allait bien, mais William ne su répondre à sa question.

- Bellatrix Lestrange ... Ta tante ?!

La jeune femme, tout de même inquiète, répondu par l'affirmative. William se mit presque à faire une crise d'hyperventilation. Sa peau devint si blême qu'un vampire aurait été basané à ses côtés. Whisper serait sa cousine ? Non seulement cette idée lui donnait envi de commettre un suicide, mais aussi, lui donnait un mal de coeur intense. Il aurait tenté d'embrasser sa cousine ? William essayait de trouver une issue ou peut-être même quelque part ou se cacher. La jeune femme tenta de le calmer, mais la seule chose qu'il pouvait répéter, était :

- Ta tante ? Non ... Sa tante ? Impossible ...

Les deux mains douces de la jeune femme agrippèrent son visage si pâle. En la regardant, il su reprendre son souffle petit à petit. Puis, son coeur se remit à battre à une vitesse folle en la voyant. S'il le pouvait, il l'embrassait, là, maintenant, avec une passion que personne n'aurait jamais connu. C'est alors qu'il réalisa quelque chose.

- C'est impossible !

Il se dégagea doucement de l'étreinte de la belle Whisper. Il se dérigea d'un pas rapide vers la bibliothèque. D'un regard presque vide, il se mit à chercher partout. Même que des fois, il sortait un livre, le feuilletait, puis le lançait sur le sol ou sur le divan. Et tout ça sous le regard inquiet de la belle Serpentard. Puis, une grimace s'afficha sur son visage lorsqu'il se mit à lire un paragraphe. Ses dents se serrèrent tout comme ses mains sur le bouquin. Il sentit que la jeune femme s'approchait. Il leva son regard qui devint doré sur Whisper qui recula de quelques pas en le voyant. Une chaleur plus intense que dans la grande salle apparu. Le feu dans le foyer prenait de l’ampleur. Il déchira la page et ce mit à lire à voix haute le passage qui l'avait mis en colère.

- Un sorcier de sang pure ne peut être attiré chez un autre sorcier de sang pure DE LA MÊME FAMILLE !

Il lança le bout de papier dans le feu de foyer qui maintenant était d'une grandeur incroyable. D'un ton apeuré, la jeune femme lui demanda de se calmer et de lui expliquer la situation.

- Tu n'es pas ma cousine .... C'est impossible parce que ...

Il hocha la tête.

- Peu importe ... Maintenant je sais tout ...

Il passa à côté d'elle et s'apprêta à sortir du dortoir, mais Whisper lui demanda où il allait.

- Mettre des choses au clair !

Puis il sortit, la colère c'étant emparé de lui.


(HJ : Je sais, ça se passe vite. Mais il faut bien qu'il y aille de l'action et que je joue Bella un jour, non ? De plus, j'avais pas trop d'inspiration ce soir. Alors je te propose que tu répond une dernière fois ce poste pour qu'ensuite, on fasse la suite dans la forêt interdite avec Bellatrix. Rajouter un peu de piment à nos postes, tu vois Wink Sinon, désolé pour ce poste médiocre -.-')

_________________

It's when you see your dark side in your reflection that you understand your sorrow ...
Revenir en haut Aller en bas
Whisper Malefoy

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 27
Localisation : Pas loins de la mort elle même

Who Are you
Ami(s):
Ennemi(s):
Amour :

MessageSujet: Re: Une arrivée imprévue (PV Whisper)   Mar 28 Fév - 11:52

Whisper ne se sentait plus aussi à l'aise qu'il ya quelques minutes, surtout quand elle sentit le regard bleutée de William poser sur sa personne. Elle avait l'impression d'avoir une épée de damocles au dessus de sa tête, attendant le bon moment pour qu'elle lui tombe dessus et lui assene ainsi le coup de grâce.

Un flux de larme plus important tenta de sortir des yeux de la jeune fille alors qu'elle sentait les doigts du protéger de sa tante essuyait la goutte d'eau qui avati déjà perler sur son visage. Elle décrivit dans ce geste ce même sentiment qu'elle refusait de laisser éclater au grand jour. Mais en même temps elle ne pouvait pas non plus l'interdir de l'aimer, cela reviendrais de lui demander de cesser de respirer.

- Hey, Whisper ... Je comprends tu sais. Tu n'as pas à te sentir mal pour ça.


Silencieuse, comme à son habitude quand elle ne se sentait pas bien ou quand un problème lui faisait face, Whisper trouva refuge dans les bras du jeune homme qui la serra d'avantage à ce contact. Elle n'arrivait pas à s'expliquer sur le fait que son coeur battait à une telle allure quant elle était en la présence de William, à quel point elle se sentait vulnérable de ne pas l'aider mais aussi réserver quant à lui donner sa confiance totale.

Tout à coup, elle sentit la pression des mains de William pesait moins lourd sur son corps de jeune fille. Elle releva la tête et le fixa avec un regard plein de surprise. Elle eu alors le délice de savourer un de ces rares sourirent qui lui gratifiaient depuis tout à l'heure. Et si tout ceci était un plan de Bellatrix ? Elle n'oubliait pas qu'il était le protéger de cette derniere.



- Je t'ai dit un des mes plus précieux secrets ... Ce serait injuste de te laisser partir sans que tu ne m'en dise un ... Non ?


Ah voilà que maintenant il voulait jouer à celui qui avait un plus grand pouvoir que l'autre ? C'était original comme idée. Stupide ou sans interet pour certain mais pour la belle blonde c'était un vrai challenge autant sur le plan de sa futur carrière que sur le côté sentimental. Qui allait lui prouver qu'il ne le répéterait pas à Bella ? De plus son pouvoir qu'elle considérait comme étant un "don " ne devrait pas se faire savoir. C'est pourquoi elle opta pour finalement dévoiler sa véritable identité.

- Pourquoi pas ... ça serais amusant en effet. Par ou commencer ...

Elle se mit à réfléchir frénétiquement à la façon dont elle pourrait annoncer cela sans choquer. Finalement, elle se mit à rire doucement, tanti pis pour la manière, elle était persuader qu'il n'allait pas la croire.

- Comme je te l'ai dit tout à l'heure, ma mère a parler de don dans la famille des Malefoy. Le mien ne s'est développer quand j'avais ... douze, treize ans. Ce que je sais c'est que c'était pendant les vacanses d'hiver, mes parents avaient réussisç faire venir ma tante dans le manoir. Cette dernière a voulus savoir quel don j'avais. Est ce que je parlais avec les serpents ? Non. Est ce que des oiseaux chantaient en ma présence ? Trop beaux pour être vrai. Y'avait il des catastrophes climatiques des que je prononcais le nom d'un lieu ou d'un pays ? Invraisemblable. En tout cas, quoi qu'il puisse m'arriver, Lestrange m'a trainer de force dans la cave de mes parents tout les jours, et déployer les grand moyens pour savoir quel était mon fameux " don". Une fois, elle a eu le tord de m'ordonner de tuer un enfant sans sang de sorcier dans ses veines, j'ai refuser. Ce jour là j'ai bien cru voir mon dernier jour arriver quant elle m'a fait subir le sort Doloris tout en tuant le gamin. Ma colère était telle contre elle que je me suis sentie changer en un rien de temps. Ma mère a bien faillie faire une attauqe ce jour là quant elle a vu que dans sa cave se tenait ,non pas une fille ordinaire mais une jeune sorcière qui pouvait se transformer quand elle le souhaitait en panthère noire.

La demoiselle s'arrêtta à ce moment là, préférant ne pas aller plus loin et encore moins de dire à quel point s'était dangereux de se transformer sans être capable de contrôler son propre corps ... au point de faire de grâves dêgats.

Elle posa son regard sur William et s'apperçut que ce drnier s'était retenus de respirer, buvant ses paroles comme du petit lait. Continuant de le fixer, elle lui demanda doucement.

- Est ce que ça va ?

- Bellatrix Lestrange ... Ta tante ?!
Whisper opina de la tête pour ensuite expliquer leur arbre géanologique à William qui ne dit plus rien.

- Oui, elle est la soeur de ma mère, Narcissa. Les Black font aussi partie de ma famille, Sirius Black en était un également.

La belle blonde se stoppa et posa ses yeux noisettes sur le beau brun ténébreux. D'un seul coup, sa peau était blanche comme neige, et sa respiration se faisait rare.

- Mais je ne voit pas pourquoi c'est un drame d'être la nièce d'une mangemort. D'autres élèves en sont bien les héritiers.

Tenta de rassurer la petite soeur de Drago, ignorant ce qu'il se passait dans la tête du jeune homme. Pour elle, il était un étudiant de Poudlard comme d'autres, hormis le fait qu'il était protéger par Bella. Peut être que cela expliquait la raison de son changement de comportement des qu'elle prononçait le nom de cette dernière.

- Ta tante ? Non ... Sa tante ? Impossible ...

Whisper, qui ne savait plus comment faire pour calmer le jeune homme, posa ses deux maoins de chaque côté du visage de son interlocuteur. Une fois de plus, ses yeux noisettes accrochèrent ceux de William. Pour la première fois depuis le début de la soirée, elle avait envie de gouter à ses lèvres qui la rendaient dingue. Pas y succomber, juste connaître le gout qu'elles avaient même si elle savait que c'était dangereux.

- C'est impossible !

Dit doucement William tout en se dégageant de l'étreinte de la belle blonde qui ferma douloureusement ses paupières afin de ne pas sombrer dans la folie qu'était l'amour. Elle se rendit compte qu'ils jouaient tout les deux à un jeu viselard.

Un bruit inquiétant intrigua la demoiselle qui r'ouvrit ses yeux. Là se tenait William, dos à elle, fouillant quelque chose dans la bibliothèque, renversant divers livres de sortilèges et de magie en tout genre.

Enfin, il s'arrêtta, trouvant sans doute quelque chose d'intéressant dans le livre qu'il tenait entre ses mains. Avide d'en savoir plus sur ce qu'il l'inquiètait tant, Whisper s'approcha de William, se retenant de le prendre de nouveau dans ses bras.

La jeune femme s'arrêtta net quand elle vit le regard doré de William. A quelques choses près, il ressemblait à un vampire, et rien que cette idée fit froid dans le dos de la belle blonde.

De nouveau, une chaleur pas si agréable que cela, prit part du salon de la salle comune, les flammes de la cheminée s'étaient doubler et le bruit du craquement du bois ressemblait à celui d'une forêt qui brûlait lors d'un incendie.

La belle blonde allait dire quelque chose quant elle le vit arracher la page sur laquelle il s'était stopper. Elle fut interrompus dans son élan en l'entendant lire à voix haute, le paragraphe qui l'intriguait

- Un sorcier de sang pure ne peut être attiré chez un autre sorcier de sang pure DE LA MÊME FAMILLE !


Cela faisait mal au coeur de Whisper de savoir que quelqu'un l'aimait mais qu'elle, était partager entre deux personnes dont lui compris. Elle esquiva jute à temps la boule de papier qui alla se consumer dans les flammes.

La petite vert et argent se mit à trembler. La colère de William était d'une telle ampleur qu'elle n'arrivait pas à le calmer, et rien que cette idée l'effroyait terriblement. Malgré cela, sa voix était enchanteresse et calme.

- William, je t'en pris calme toi. Explique moi ce qu'il se passe, tu me fais peur.

Allez savoir, était cette révélation qui fit réagir le beau brun ? En tout cas il se décida de dire ce qu'il lui trottait dans la tête, toujours en transe.

- Tu n'es pas ma cousine .... C'est impossible parce que ...

Bien qu'il ne l'avait pas dit directement, Whisper comprit à quel point ses sentiments étaient réels envers elle.

Mais au fait ... Pourquoi voulait il qu'elle soit sa cousine ? Il ne pouvait pas être ... le fils de Bellatrix ? C'est impossible ! Elle n'avait jamais référence qu'elle avait une progéniture de qui que ce soit.

William, quant à lui, hocha de la tête et lâcha un :

- Peu importe ... Maintenant je sais tout ...

Alors que le jeune homme se dirigea vers la sortie, Whisper lui demanda, comme si sa vie en dépendait.

Qu'est ce que tu sais ? De quoi tu parle ? Attend !

Dit la demoiselle quant elle vit la main du jeune homme pousser le passage qui reliait la salle commune des Serpentard au cachot puis au Hall de Poudlard. Sachant que c'était sa dernière chance, elle lui demanda.

Ou est ce que tu va ?

Sans même daigner la regarder, le Serpentard répondit froidement.

- Mettre des choses au clair !

Sur ces mots, il claqua le passage, laissant une Whisper qui s'occupa de tout ranger. Elle s'installa sur le divan, fixant la cheminée qui crépîtait plus doucement que lorsque le vert et argent était là.

Lentement, ces paupières se fermèrent et l'entraînèrent dans un profond sommeil.

Un homme aux cheveux ténébreux et au regard triste, fixa une femme aux cheveux roux, allongée sur le sol froid ... elle était morte. Un autre personnage était présent ... Lord Voldemort

- Pourquoi ! Pourquoi nous ?!

S'époumonaient l'homme dans un cri de désespoir.

Le Seigneur des Ténères s'approcha de son interlocuteur et lui répondit, un sourire sadique prit part de son visage.


- Parce que vous avez osez jouer dans mon dos.

Une seconde scène apparus.

Le même sorcier de la précédente vision était étendus aux côtés de celle qui était sans doute sa femme. Lui aussi n'était plus de son monde.

La troisième scène fut sans doute la plus frappante.

Voldemort se tenait devant une femme qui avait les cheveux d'un brun foncés et bouclés, une mèche était poser devant ses yeux, tandis qu'elle bercer un enfant aux yeux bleus électrique ...

- Donne le moi, c'est un ordre !

- Tuer cet enfant serait bien trop cruel !!


Rétorqua la mangemort, plaquant l'enfant contre son coeur, défiant ainsi le Seigneur des Ténèbres.

WHisper ne pu assister au reste de la conversion, mais les denriers mots qu'elle pu entendre furent ceux de sa tante s'adressent au nourrisson qui avait cesser de pleurer.

- Tu es si mignon ... William Denyres Black ...

La belle blonde se réveilla en sursaut, son regard noisette se posa sur l'horloge mural e tpu constater que cela faisait à peine dix minutes que William était partit.

Mais ou aller le trouver ? Ou pouvait bien se cacher Bellatrix ? Une chose était sûr, cela devait être en dehors de l'enceinte de l'école, dans un endroit sombre de préférence et ou personne n'irait fourrer son nez. Sans savoir pourquoi, elle sut que la Forêt Interdite était l'endroit idéal.

Se relevant du divan, la jeune femme se hâta de prendre le passage quand une voix famillière résonna dans la salle.

- Ou est ce que tu va ?

La jeune fille releva la tête et croisa le regard bleu acier de Drago qui attendait une réponse.

- Je vais rejoindre William.

A cet instant précis, un rire sadique se entendre de la forêt. Un rire que Whisper et son frère connaissait trop pour savoir de qui il s'agissait. Drago, qui avait entendus ce son qui pouvait faire trembler n'importe qui, porta de nouveau son attention sur la blonde. Voyant qu'elle était décider à aller dans la Forêt Interdite. Hochant négativement de la tête, il lui dit fermement

- Je te l'interdit.

Poussant le passage, Whisper répliqua de la même manière que son frère.

- Je ne te demande pas la permission d'y aller.

- Tu tient à lui, on dirait ?

Priant pour qu'il ne la voie pas rougir face à cette réalité, la blonde répondit, mettant ainsi fin à leur discusion nocturne.

- Je ne veut pas commencer l'année avec un mort sur la conscience ... ce n'est pas pareil frangin.

C'est ainsi que le passage se referma pour la deuxième fois, laissant Whisper s'enfuir en direction de la Forêt Interdite. Quelques minutes plus tard, le jeune vert et argent vit une fine silhouette noire se dirigeait vers le lieux interdit sous forme d'animal.


HJ : Je verrouille le message et je vais de ce pas en créer un autre dans la foret interdite ;p

_________________

Ne de te fie pas aux apparences, je ne suis pas un ange, je suis juste ... l'incarnation de la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
http://harrypotterthepoudla.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une arrivée imprévue (PV Whisper)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une arrivée imprévue (PV Whisper)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» [TERMINE] Tout est une question d'imprévu... [PV]
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter the Poudlard battle :: Rez de Chaussée :: Hall d'entrée :: la Grande Salle-
Sauter vers: